La Marche mondiale des femmes

Un mouvement mondial d’actions féministes

Photo: Joane Mc Dermott

Dans la foulée de la marche Du Pain et des roses réalisée en 1995, le mouvement des femmes au Québec a amorcé et réalisé une grande aventure : la Marche mondiale des femmes en 2000. La Marche mondiale des femmes est devenue un mouvement mondial d’actions féministes rassemblant des groupes et des organisations de la base œuvrant pour éliminer les causes qui sont à l’origine de la pauvreté et de la violence envers les femmes.

Sur le plan national, le Québec a aussi connu une vaste mobilisation de tout le mouvement des femmes. La CSN a investi beaucoup d’énergies militantes et de ressources financières afin de soutenir l’organisation de la marche depuis 2000 ainsi que l’implication des responsables à la condition féminine dans toutes les régions du Québec.

Photo: Contribution militante

Ce mouvement mondial permet de dynamiser le réseau des femmes de la CSN et de stimuler l’implication de très nombreuses militantes dans l’ensemble des structures de la CSN tout en développant des liens solidaires avec d’autres militantes et d’autres syndicats à travers le monde.

Nous nous sommes impliquées tout au long du développement des plans d’action, tant à l’échelle nationale qu’internationale, et à la mobilisation de 2005 avec l’accueil de la Charte mondiale des droits pour l’humanité qui a voyagé dans de nombreux pays adhérant aux valeurs portées par la Marche mondiale des femmes (MMF).

En 2010, la 3e action internationale de la Marche mondiale des femmes nous convoque par ce mot d’ordre mobilisateur : Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche! Les militantes de la CSN ont été de toutes les actions diversifiées qui se sont déployées sur le plan régional étalées sur 6 jours (du 12 au 16 octobre), pour mettre en lumière un champ de revendication par jour. Le 17 octobre, une dizaine de milliers de personnes (dont quelques centaines de la CSN) se sont rassemblées pour clore cette action avec une marche dans les rues de Rimouski.

En 2015, quelques organisatrices et porte-paroles de la Marche mondiale des femmes ont rendu visite aux régions du Québec en camionnette, une caravane des résistances et solidarités féministes. Le slogan « Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires » inspirait les actions à chaque escale prévue pour se libérer de la marchandisation, de la destruction environnementale, de l’austérité et de la militarisation, soit la promotion d’une autre vision de la vie et du bien-être de la société.

Les femmes de la CSN étaient aussi présentes parmi les 12 000 personnes en marche pour clôturer cette caravane à Trois-Rivières. L’animation a mis en lumière la lutte des femmes autochtones. Des moments festifs, solidaires, touchants et poétiques.